CFRT Productions

Lino Ventura, la part intime – Documentaire de Philippe Kohly

Projection
Lino Ventura, la part intime – Documentaire inédit de Philippe Kohly  – Coproduction : ARTE France, CFRT Productions, INA – France, 2017, 52mn

Retraçant le parcours de l’homme et de l’acteur de légende dont Jean-Pierre Melville disait qu’il pouvait tout jouer – et qu’il se l’interdisait –, Philippe Kohly (“Alain Delon, cet inconnu”, “Barbara, je chante ma vie”…) explore avec délicatesse le parcours de “Lino”, petit immigré italien blessé devenu icône du cinéma français. Secret, pudique et d’une loyauté absolue, l’inoubliable inspecteur de Garde à vue n’a cessé de vouloir être un “type bien”, dans la vie comme au fil de ses trois décennies de filmographie.

Acteur instinctif, Lino Ventura, petit immigré italien devenu icône du cinéma français, s’est cantonné aux rôles d’homme intègre. Portrait intime d’un colosse touchant en perpétuelle quête de dignité. Souvent, il écoutait sans ciller cinéastes et scénaristes qui se pressaient dans sa demeure de Saint-Cloud dans l’espoir de lui confier un rôle, avant de trancher, de sa voix grave et sans appel : “Pas pour moi.” Acteur instinctif, Lino Ventura, dont la présence crevait l’écran, sélectionnait scrupuleusement ses personnages, animé au cinéma comme dans la vie par l’inextinguible soif d’une dignité dont il avait été privé enfant.

Débarqué de Parme, où il est né le 14 juillet 1919, Angiolino, le petit “Macaroni” que sa mère élève seule dans les faubourgs parisiens après la désertion du père, est humilié à l’école par ses camarades. La rue l’émancipe. Dès 9 ans, il enchaîne les petits métiers – groom, livreur, marchand de journaux, mécanicien – et rêve dans les salles obscures. Il aurait pu devenir voyou. Mais, dit-il, “je suis tombé du bon côté de la crête”, sauvé par la lutte puis le catch. En 1950, “la fusée italienne”, son surnom, est même sacrée champion d’Europe des poids moyens, sous les yeux d’Odette, la femme de sa vie. Bientôt, Jacques Becker le repère et lui offre, à 34 ans, une nouvelle carrière avec Touchez pas au grisbi, face au patron Gabin. Lequel prend sous son aile ce frère d’âme. Le gorille vous salue bien, Classe tous risques, Les tontons flingueurs… : Lino Ventura, anxieux sur les tournages, impose sa force tranquille à l’écran, tout en refusant obstinément d’embrasser ses partenaires, dont Bardot dans Boulevard du rhum.

Diffusion

Lino Ventura. La part de l’intime  a été diffusé dimanche 4 février à sur la chaîne ARTE dans la case Documania du dimanche, en accompagnement d’une soirée spéciale consacrée à Lino Ventura, Figure incontournable du cinéma français dans les années 1960 et 1970, le comédien a disparu il y a trente ans.

Extrait du documentaire
 Affiche du film


Crédit photo : Lino Ventura sur le tournage du film L’emmerdeur d’Edouard Molinaro – France 1973 – Sipa Press

Vos réactions

Joseph

QUEL GRAND ARTISTE ET QUE, MALGRÉ MON ÂGE (82 ANS) JE NE CESSERAI JAMAIS D’ADMIRER


Réagissez et laissez un commentaire

Votre commentaire a bien été pris en compte !

Il sera publié dans les jours à venir.